Coup de cœur pour Dawei sur la côte Sud -Est de la Birmanie

Il n’y a pas si longtemps que cela (jusqu’en août 2014), Dawei sur la  côte Andaman au Sud-Est de la Birmanie était presque inconnu des étrangers. Le seul moyen d’accéder à cette région était par avion, et une fois sur place, vous étiez tenus de rester dans un périmètre de 10 km. Cette époque est révolue, il est désormais possible de se déplacer librement et de loger dans la péninsule au sud de Dawei.Une des plus belles plages est Tizit Beach, à environ 35 kilomètres de Dawei. L’accès se fait par une bonne route qui traverse des villages aux maisons sur pilotis en bois typiques de Dawei. A Teyzit, quelques bateaux de pêche amarrés dansant sur une mer limpide; au large, vous pouvez voir deux petits îlots, chacun surmonté d’une pagode. Quelques pêcheurs jouent aux cartes, les femmes trient les poissons, des enfants nagent.

plage de Tizit Dawei Birmanie

Dawei se trouve à l’extrémité nord d’une péninsule longue de 80 km donnant sur la mer d’Andaman. De longues plages désertes pour la plupart bordent le littoral, offrant une étendue presque ininterrompue de sable blanc ponctués par la vue de pagodes dorées.

Plus au Sud, l’archipel de Mergui dans la province de Tanintharyi est composé de 800 îles, certaines habitées par les Moken, un peuple de plongeurs en apnée surnommé les gitans de la mer car ils se déplaçaient sur leur bateau appelé kabang à la recherche de coquillages et d’holothuries (concombres de mer) destinées au marché chinois. Beaucoup ont été sédentarisés par les autorités birmanes. Voir le site www.projectmoken.com un documentaire intéressant sur les Moken produit par la Norvège.

Le littoral autour de Dawei est l’une des bonnes surprises que vous réserve le Sud birman. Avec une moto, un réservoir plein d’essence et le sens de l’aventure, vous êtes libre de vos mouvements.

Les villages que l’on découvre en traversant des plantations d’hévéas lire article l’arbre à caoutchouc, de cocotiers, d’anacardiers, l’arbre qui donne la noix de cajou sont un régal pour les voyageurs à la recherche de contact avec une population surprise de voir des étrangers venir jusque chez eux.

Le charme envoutant de la Birmanie, c’est son peuple plein d’énergie dégageant des vibrations positives qui vous invite à revenir.

Le village de pêcheurs de Sanlon construit en bambou et en feuilles de palmes est dominé par un stupa doré qui donne sur la mer d’Andaman. Sur la plage, des séchoirs à poisson. Au loin des iles.

Certaines maisons de Sanlon abritent des colonies d’hirondelles de mer qui sont facilement repérables aux cris des oiseaux diffusés par des haut-parleurs pour attirer la salangane (une espèce de martinet). Les nids de grande valeur sont vendus aux Chinois.

En parlant birman, on peut louer un bateau de  pêcheurs pour caboter le long du littoral déchiqueté. On aperçoit des criques abritant des petites communautés isolées de pêcheurs et de magnifiques paysages de sable. Il y a rarement un autre étranger en vue.

Plus près de Dawei la plage de Nabulé, une autre étendue de sable blanc de plusieurs kilomètres de long avec un temple à son extrémité nord qui est fréquentée par les bouddhistes qui viennent faire des offrandes acte méritoire par excellence et se baigner dans l’eau ultra limpide. Nabulé est facilement accessible une piste carrossable à moto, mais son avenir est très compromis ; en effet, Nabulé a été choisi pour accueillir un méga projet de construction d’un port en eau profonde et d’une zone industrielle.

Derrière la plage, il y a une salle d’exposition avec des photos et des maquettes du futur parc industriel qui sera plus grand que Singapour.

Quel que soit le sort du projet, Dawei est clairement destiné à tenir une grande importance régionale. Si vous voulez profiter de ses plages avant qu’elles ne soient envahies par le tourisme de masse à l’instar de celles de la Thaïlande ou polluées par le projet du port en eau profonde et de la zone industrielle, vous seriez bien avisé de visiter ce coin de paradis avant qu’il ne soit trop tard

Pour se rendre à Dawei, le train de Mawlamyine  est une expérience pour les voyageurs au long cours.

Vous pouvez également aller à Dawei de Thaïlande en traversant la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar à Phu Nam Ron (accessible en bus de Bangkok) et en prenant un minibus. Compter 5 h de piste bien damée.